"Moi je veux un baiser baveux, qu'on me dise que l'on m'aime. Que la brute sans cheveux me récite un poème. Je veux passer des jours heureux près du calorifère, et boire ton café foireux dans une tasse en fer."

Thomas Fersen (Je n'ai pas la galle)

Faits divers de mon quotidien :

Dans les consignes de sécurité affichées au bureau, il est écrit qu’avant de quitter sa maison, on doit regarder s’il n’y a pas d’individus louches aux alentours. J’ai toujours pas trouvé comment faire : un périscope ? des yeux bioniques ?

Chaque fois que je remets des sous sur mon téléphone portable, il y a une voix qui me dit que je n’ai plus que 100 gourdes (celles que je viens d’ajouter) et que je devrais bientôt penser à recharger mon téléphone. Et ça, ça m’éneeeerve !

Dans un centre pour faire des photocopies, la dame m’a fait une facture pour Volens en dollars haïtiens… (Le dollar haïtien est une monnaie fictive, la monnaie en Haïti c’est la gourde, 5 gourdes = 1 dollar haïtien, c’est une monnaie qui n’a jamais existé mais tout le monde compte, parle, négocie en dollars haïtiens, même les prix dans les magasins ou les stations services sont en dollars haïtiens. Un peu comme les « sous » à Namur en mai sauf qu’ici on n’a même pas de jetons en plastique pour faire semblant. Je sais que ça paraît complètement absurde mais on finit par s’habituer). Quand j’ai dit à la dame que c’était impossible pour moi de me faire rembourser par Bruxelles une facture exprimée dans une monnaie fictive, j’ai eu l’impression de lui annoncer que le Père Noël n’existait pas. Finalement, j’ai du me résoudre à remplir la facture moi-même, la dame étant trop sidérée par ma demande. On s’habitue, mais jamais à 100% quand même.

Mon téléphone fixe fait un bruit de génératrice, fort désagréable à l’oreille. Il sonne toujours, ce qui permet (si la folie me prend de décrocher) de partager ce doux son avec mon interlocuteur. Par contre, toute autre forme de communication est rendue impossible. Ce qui est quand même un peu bizarre, c’est qu’il sonne aussi (juste un petit driiing) quand l’électricité revient. C’est  bien pratique (on peut courir mettre des bières au frais) mais moins quand même que si on pouvait l’utiliser pour téléphoner. Un jour, qui sait…