« Chiant qui comme Ulysse a fait un beau voyage, car pour quelques bouches d’or aux récits merveilleux, combien de fâcheux et d’importuns »

(Extrait de « De l’art d’ennuyer en racontant ses voyages - Le manuel du parfait exploraseur » par Matthias Debureaux)

 Je vais tenter ce périlleux exercice qui consiste à raconter ses vacances sans pousser le lecteur à finalement préférer traiter son courrier en retard…

 Je vous épargnerai donc le décompte du temps précis passé dans un taxi, bus ou autre métro ainsi que le nombre de kilomètres et les coûts. Je ne vous ferai pas de couplet sur nos exploits un rien sportifs ou pseudo-aventureux*, ni de résumé d’histoire de la Chine impériale en 5 volumes (de toute façon la seule chose à retenir c’est que l’Impératrice Douairière Cixi était vraiment pas cool). De même, je vous ferai grâce de la moindre description géographique, on était à Pékin, c’est facile à trouver sur une carte.

 Sinon Pékin, c’est grand, surtout quand on reste que 12 jours. Je n’aurai donc pas l’outrecuidance de vous servir de grandes analyses, y a plein de bouquins super sur la question (« Rouge Dragon » tome 1 et 2 ou encore « Tuez le Dalaï Lama », collection S.A.S).

 Résumons-nous.

 L’Art du beau

 Quand on garde à l’esprit que l’esthétique en Chine était déjà une préoccupation majeure des philosophes presque 1000 ans avant JC, on tente sans y parvenir de moins s’étonner devant la grâce et la flamboyance de l’art chinois. Depuis les sites impériaux et leurs jardins jusqu’aux bars lounge ultra design et autres galeries contemporaines, on est bien forcé d’admettre que devant leur sens du graphisme, de l’utilisation de la couleur et des volumes, on est bien peu de choses.

Je vous accorde néanmoins l’existence de verrues architecturales : communisme oblige.

chine

chine5

 

chine1 

chine2

chine3

DSCN1419-798 Art DistrictDSCN1426-798 Art DistrictDSCN1427-798 Art District

DSCN1430-798 Art DistrictDSCN1436-798 Art District

chine4

L'art du bon

 Pays de rêve où fourmillent des milliers de spécialités qu'il faudrait toute une vie pour découvrir. Pour aider à la réalisation de cet objectif, c’est bien foutu, on trouve un resto tous les 20 mètres, signalé par des lanternes rouges. Mention spéciale pour les milles façons d’accommoder des champignons ou des aubergines, sans parler de l’orgasme gustatif offert par le canard laqué.

 DSCN1362-Palais d'ete

 Les clichés

 J’ai lu partout dans les guides que Pékin était affreusement sale, notamment leurs toilettes publiques collectives. Sincèrement, les trottoirs de Pékin sont plus propres que ceux de Poitiers. Et la propreté des toilettes françaises pourrait faire l’objet d’un article à elle toute seule. Par contre le côté collectif est assez déroutant pour notre pudibonderie européenne.

---222-

 Les gens

 Amicaux et souriants, toujours prêts à vous venir en aide, leur seul défaut apparent est de parler… chinois. Et ils l’écrivent aussi, partout. Du coup, pour s’y retrouver, c’est du chinois.

Sinon, les Chinois adorent se mitrailler de photos devant tout ce qui est remarquable : les monuments, les paysages, les Caroline et Michael…

Les hommes aiment faire visiter les sites historiques à leurs valises à roulettes tandis que les femmes portent des oreilles de souris en peluche.

DSCN1609-La Grande MurailleDSCN1611-La Grande Muraille

DSCN1473-Parc Beihai

 L’accueil

 Entre Fang (rencontrée via couchsurf et en vrai quelques heures seulement) qui nous laisse les clefs de son appartement lorsqu’elle quitte Pékin et la famille du guesthouse où on loge qui nous invite à dîner avec eux, on peut dire que l’hospitalité de là-bas comprend une définition bien plus large que la nôtre.

C’est comme chez nous

Les magasins, les autoroutes, le métro, les bus, les gratte-ciels, les I-pad4,… comme chez nous oui, mais en plus grand, plus gros, plus fou et plus nombreux.

DSCN1485-Chaoyang Sud

DSCN1439-Centre Commercial canard laqué

DSCN1495-Chaoyang Sud

DSCN1482-Chaoyang Sud

La censure

Interdits de Fessebouc et de Twêtard, les Chinois utilisent Internet sous haute surveillance. Beaucoup de mots clefs conduisent à un message d’erreur sur Gogole, des mots tels que « Gao Zhisheng », « Dalaï Lama », « Droits de l’Homme » ou plus simplement « freedom ». Même si quand on se promène, la ville semble moins fliquée que Poitiers, y a quand même des caméras de surveillance partout et certains endroits, telle la place Tiananmen, regorgent paraît-il, de policiers en civil.

 La grande muraille

Ils sont fous, ces Chinois !

DSCN1599-La Grande MurailleDSCN1579-La Grande MurailleDSCN1629-La Grande MurailleDSCN1621-La Grande Muraille-1DSCN1616-La Grande MurailleDSCN1535-La Grande Muraille

Et pour clôturer, quelques photos en vrac pour ceux qui n'auraient pas le temps d'aller jeter un oeil à l'album "Chine" dans la colonne de gauche

DSCN1102-Cite Interdite

DSCN1355-Palais d'ete

DSCN1352-Palais d'ete

galeries

chine6