Mieux vaut tard que jamais, nous dit le vieil adage. Voici la raison pour laquelle, en ce 7 février, je vais vous faire part de mes bonnes résolutions pour 2012.

 Cette année, j’ai choisi des activités qui devraient mener à des résultats mesurables grâce à des indicateurs objectivement vérifiables (comme on dit dans le jargon). Traduction : faisons dans le concret.

 Je me suis sélectionnée une petite liste de bouquins : de ceux dont j’ai honte de dire tout haut devant tout le monde que je ne les ai pas encore lu. Ne mentez pas : cette liste de la honte, on l’a tous et toutes au fond de notre tête et on se dit « Un jour, je lirai enfin ce truc… ». Sauf  que moi j’ai dressé cette liste sur une feuille et que haha ! La voici devant vos yeux ébahis !

  1. Charlotte Brontë (Jane Eyre)
  2. Dostoïevsky (les frères Karamazov)
  3. Tolstoï (Anna Karenine)
  4. Werber (Les fourmis)
  5. Graham Green (Les comédiens)
  6. Victor Hugo (Tome 3 de Les Misérables)
  7. Stendhal (Le rouge et le noir)
  8. Charles Dickens (Oliver Twist)
  9. Gabriel Gracia Marquès (Cent ans de solitude)
  10. Houellebecq (Les particules élémentaires)
  11. Nietzche (Ainsi parlait Zarathushtra)
  12. William Faulkner (Le bruit et la fureur) 
  13. Jean Cocteau (Les enfants terribles) 
  14. Virginia Woolf  (Mrs. Dalloway)
  15. Salinger (l’attrape-cœur)
  16. Françoise Sagan (Bonjour tristesse)
  17. J. Austen (Orgueil et préjugés)
  18. Emily Brontë (Les Hauts de Hurlevent)

 

Même qu’en vrai, j’ai déjà eu le temps de finir Jane Eyre et de commencer Houellebecq ! Car si on est effectivement le 7 février quand je regarde le calendrier, j’avais en vérité déjà rédigé cette liste fin décembre (la triche !).

Comme vous pouvez le constater, dedans il y a de tout, même si j’accuse surtout des lacunes en Russes et en Anglais.  Par contre, j’espère que 18 ouvrages, ce n’est pas trop. En plus, l’idée n’est pas de ne lire que ça en 2012, mais plutôt de réussir à caser ça au milieu du contemporain… et donc forcément « à la place » de certains livres contemporains mais pas uniquement…

DSCN1719


Et vous, avouez, c’est quoi votre liste de lecture de la honte ?

Ça me donnera des idées pour 2013 (en plus de ceux que je n’aurai finalement pas réussi à lire cette année…). Puis, entre cancres de la littérature classiques, on pourra se serrer les coudes, se sentir moins seuls, tout ça… Et partager des conseils littéraire avisés, genre « Laisse tomber Bovary, c’est trop naze… »

D’ailleurs, je n’y tiens pas et je commence : Jane Eyre, c’est super à condition de lire en diagonale* les atermoiements de la narratrices devant la campagne anglaise (ses vallons, ses moutons...) qui n’en finit pas de changer de teintes en fonction de l’heure du jour, des saisons et aussi de l’état d’esprit de l’héroïne.

*Si si, on a le droit de faire ça, même Daniel Pennac soutient cette façon de lire dans « Comme un roman ».

 A vous !